• w-facebook
  • w-googleplus

MOTS SUSPENDUS

Performance

Avril 2015, FamaciaWurmkos - Milan 

 

Å l’occasion de WAM (Wurmkos Amici Miei), Antonio Maniscalco propose une nouvelle version du travail qu'il a présenté en 1994 dans le cadre de “Ex O.P. Paolo Pini”. A l'époque, il avait installé, le long des murs d’enceintes de l’Hôpital Psychiatrique des dizaines de Mutofoni “appareils avec fonctionnement principalement acoustique pour l’amplification de quoi n’est jamais dit”, comme lui-même les a définis.

 

L’exposition présente deux reproductions photographiques – réalisées par l’artiste – qui montrent les vingt années qui séparent le moment de l’installation originale à aujourd’hui, plus précisément l’été dernièr : l'artiste est alors allé fouiller dans le jardin, désormais devenu une forêt, pour voir ce qui restait de son œuvre.

 

Un seul Mutofono avait survécu au temps, aux actes de vandalisme et à la nature. Il a été retrouvé avec la bouche non plus dirigée vers le mur, mais vers l’intérieur du jardin. Parce que le temps transforme les choses, change les directions. Et c’est ce dernier Mutofono qui sera exposé, déraciné du contexte original et replanté dans l’espace d’exposition, délibérément loin des murs, finalement libre de communiquer.

 

Le jour du vernissage, l’espace était enveloppé par ‘installation sonore du compositeur Angelo Petronella. 

 

Pour le finissage de l’exposition les danseurs de la compagnie LD’A Linea d’Aria proposent une performance originale inspirée par le concept original de l’œuvre d’Antonio Maniscalco. Grâce au mouvement, ils vont réinterpréter ces cris retenus, phrases sous-entendues, censures silencieuses, muettes ou rendues muettes